Pour une Assemblée constituante élue à la proportionnelle intégrale avec des députés mandatés et révocables

« La démocratie ne peut avoir de sens que si le peuple a entre ses mains tous les pouvoirs de liquider les institutions rejetées et de décider de nouvelles institutions.

Cela implique une Assemblée constituante élue à la proportionnelle intégrale avec des députés mandatés et révocables ayant le pouvoir de prendre les mesures d’urgence de protection de la population, de prendre le contrôle des banques, d’interdire les licenciements, de confisquer les profits et d’affecter les sommes ainsi récupérées à un plan d’investissement de construction répondant aux besoins de la population, de retirer les troupes françaises de tous les théâtres d’opération. Si la démocratie a un sens, ce doit être l’Assemblée constituante souveraine prenant entre ses mains tous les pouvoirs pour liquider tout de suite, maintenant, le régime de la Ve République, régime du pouvoir personnel. »

Le 2 novembre 1789, l’assemblée constituante décide que les biens du clergé sont « mis à la disposition de la nation » pour rembourser la dette de l’état.